vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Piraterie : le ministre de la Défense Hervé Morin et son homologue (...)

Piraterie : le ministre de la Défense Hervé Morin et son homologue espagnole à Djibouti

AFP

dimanche 2 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les ministres de la Défense français et espagnol Hervé Morin et Carme Chacon ont ouvert la voie à une opération militaire européenne de lutte contre la piraterie maritime, lors d’une visite éclair dimanche à Djibouti.

Les deux ministres ont signé une "déclaration d’intention" bilatérale qui prévoit notamment que la France mettra sa base militaire de Djibouti à disposition de l’Espagne.

Il s’agit du "point zéro de l’opération qui doit encore être confirmée le 10 novembre", lors d’un Conseil formel des ministres de la Défense de l’Union européenne à Bruxelles, a déclaré M. Morin.

Le ministre de la Défense a rappelé que la France, qui assure la présidence tournante de l’Union européenne, et l’Espagne avaient "pris début août l’initiative de proposer à leur partenaires de l’UE de monter une opération au titre de l’Europe de la défense pour protéger l’ensemble du trafic maritime" dans le golfe d’Aden.

Quelque 16.000 bateaux empruntent chaque année le rail de navigation de ce "point stratégique" qui voit également passer 3,5 millions de barils de pétrole chaque jour, a-t-il fait valoir.

M. Morin a également confirmé que cette opération serait placée sous commandement britannique, y voyant "un magnifique symbole pour l’Europe de la défense".

D’une portée "majeure", selon lui, elle sera menée "conjointement avec des moyens de l’Alliance atlantique et notamment des moyens américains".

L’initiative franco-espagnole intervient alors que les deux pays ont été confrontées ces derniers mois à des actes de pirateries au large des côtes somaliennes et dans le golfe d’Aden où le nombre de ces actes a explosé depuis le début de l’année.

Au moins 77 bateaux étrangers ont été attaqués par des pirates somaliens dans ces eaux cette année, soit plus du double du nombre d’attaques recensées pour toute l’année 2007, selon le Bureau maritime international (BMI)

Les pirates somaliens détiennent actuellement quelque 200 marins étrangers.

Dix personnes, dont six Français travaillant dans le secteur pétrolier ont par ailleurs été enlevés dans la nuit de jeudi à vendredi par des pirates dans les eaux territoriales camerounaises au large de Bakassi (frontière du Nigéria).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :