dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Défense : savant compromis sur la note De Crem

Défense : savant compromis sur la note De Crem

RTBF.be

mardi 4 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Kern a accepté la note remaniée du ministre de la Défense à propos des opérations extérieures de nos militaires pour 2009. Initialement, Peter De Crem prônait le retrait du Liban pour davantage de présence en Afghanistan. Finalement la mission des Casques bleus belges au Liban sera prolongée comme celle des chasseurs-bombardiers en Afghanistan....

Le Conseil des ministres restreint a décidé de prolonger jusque fin décembre 2009 la présence des Casques bleus belges au Liban, engagés depuis 2006 dans le déminage, le soutien médical et la reconstruction, mais par économie, les effectifs passeraient de 335. à 216. Oublié le retrait complet envisagé pour avril. Coût pour le budget Défense : 12 millions d’euros.

Côté Afghanistan, il a été décidé de prolonger aussi - jusque fin août et non plus février - la mission des 4 chasseurs-bombardiers F-16, avec une centaine de personnes affectées à la force internationale d’assistance à la sécurité dirigée par l’OTAN. Accord aussi pour l’envoi de 70 instructeurs au profit de l’armée afghane dès janvier prochain dans la région de Kaboul, avant un déploiement trois mois plus tard dans le nord à Kunduz. Sans oublier les 310 militaires qui poursuivront leur mission de protection de l’aéroport de Kaboul. Coût : plus de 42 millions d’euros, deux tiers du budget des opérations prévus à l’étranger. Décision aussi de maintenir jusqu’en mars les 75 militaires engagés dans la force européenne au Tchad (3 millions d’euros) et en République centrafricaine, et 200 hommes au Kosovo (10,9 millions), sans oublier le Congo, le Burundi et le Bénin où sont engagés une centaine d’instructeurs. Sans oublier qu’en juillet, la Belgique prend la tête du Groupement tactique européen, les forces de projection à l’étranger, pour laquelle il faudra aussi prévoir hommes et moyens. Des moyens dont le budget Défense manque cruellement aujourd’hui pour envisager une opération au Congo dans l’immédiat.

(F. Van Eeckhaut)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :