mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Hervé Morin montre la voie pour la Défense, avec Astrium et (...)

Hervé Morin montre la voie pour la Défense, avec Astrium et Magellium

UsineNouvelle.com

jeudi 6 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

A grands renforts de visistes sur site, le ministre de la Défense met un coup de projecteur sur les technologies porteuses.

Supprimer 54.000 postes dans l’armée pour mieux investir sur les technologies de l’avenir : c’est la ligne que s’est fixé le ministère de la Défense dans sa loi de programmation militaire.Hier mercredi 5 novembre, le ministre de la Défense, Hervé Morin, était en visite auprès des entreprises Astrium et à Magellium à Toulouse. L’occasion pour le ministre de souligner la "vraie complémentarité" entre groupes industriels et PME travaillant pour la défense. Et de mettre l’accent, via l’exemple parlant des satellites, sur le volet "connaissance et anticipation" des armées cher au livre blanc de la défense.

Côté mastodonte, Astrium : chez ce grand maître d’œuvre industriel appartenant au groupe européen EADS, Hervé Morin s’est fait présenter le satellite Helios II de reconnaissance optique, prêt pour un lancement en 2009, et les deux satellites Pléiades. Des satellites très utiles aux militaires, permettant par exemple de repérer très rapidement les émissions radars à la surface de la terre.

Côté PME prometteuse, Magellium : une start-up du parc technologique du Canal à Ramonville-Saint-Agne, près de Toulouse, qui travaille notamment sur l’imagerie satellitaire. Cette PME de 90 personnes à forte capacité d’innovation, inaugurée il y a cinq ans, semble à même de réaliser des prouesses technologiques pour le renseignement militaire : des programmes informatiques permettent de transformer, par exemple, de manière automatique et quasiment instantanée, deux images aériennes difficiles à exploiter en une seule image virtuelle en trois dimensions. Utile pour la mise en place de systèmes d’armes et d’information.

L’exemple parfait du tournant que souhaite opérer le ministère de la Défense, vers le renseignement high tech et la "lutte contre le terrorisme".

A.L.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :