lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Pékin condamne la création d’un ABM global

Pékin condamne la création d’un ABM global

RIA Novosti

jeudi 6 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Chine ne soutient pas l’idée de la création d’un système ABM global, a annoncé jeudi le porte-parole de la diplomatie chinoise Qin Gang, interrogé sur l’intention de la Russie de déployer à Kaliningrad des missiles Iskander pour neutraliser le bouclier antimissile américain en Europe.

"La mise en place d’un système ABM global, notamment l’installation de ses éléments dans différentes régions du monde, ne contribue pas à l’équilibre stratégique et à la stabilité, ainsi qu’au renforcement de la confiance mutuelle", a souligné M. Gang.

"Les derniers développements de la situation montrent que certains pays devraient réfléchir aux intérêts de leurs voisins", a-t-il ajouté.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Les Etats-Unis comptent ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Dans son premier message annuel au parlement, le président russe Dmitri Medvedev a évoqué le possible déploiement de missiles de théâtre Iskander dans l’enclave de Kaliningrad, coincée entre la Lituanie et la Pologne au bord de la Baltique, pour contrecarrer la menace du bouclier antimissile américain.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :