vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’industrie militaire chinoise affiche ses ambitions au salon de (...)

L’industrie militaire chinoise affiche ses ambitions au salon de Zhuhai

AFP

vendredi 7 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Chine a affiché ses ambitions de devenir à terme un acteur de l’industrie militaire à l’occasion de son seul salon aéronautique international.

A Air Show China, qui se tient à Zhuhai (sud) jusqu’à dimanche, des exemplaires de la nouvelle génération des chasseurs chinois, les J-10, ont suscité incontestablement l’intérêt des visiteurs pour leur première présentation publique, alors que dans les stands commerciaux, les discussions ont porté sur les nouveaux systèmes de missiles chinois et autres équipements militaires.

Pour certains analystes, la Chine a les capacités de suivre la même recette utilisée avec succès dans d’autres secteurs ces 20 dernières années.

"Il y a dix ans, ils ne disposaient d’aucune industrie aéronautique moderne, maintenant ils ont commencé à produire des copies de nos avions", explique un responsable militaire russe, sous le couvert de l’anonymat. "Ils feront comme pour le textile et les jouets — apprendre comment faire, produire moins cher et être plus compétitifs sur le marché", ajoute-t-il.

Selon lui, la Chine ne pourra pas développer son propre moteur pour un avion militaire avant dix ans — le géant asiatique utilise actuellement des moteurs produits par l’avionneur russe Soukhoï. Mais une fois qu’elle l’aura, la Chine cessera d’avoir recours à la technologie étrangère.

"Ils arrêteront d’acheter à l’étranger et proposeront des avions de chasse chinois bon marché aux pays du Tiers monde", estime ce responsable russe.

Contrairement à leurs homologues occidentales, les sociétés chinoises ne subissent pas le handicap des embargos imposés aux ventes d’armes à de nombreux pays par l’Union européenne et les Etats-Unis.

La Chine a été accusée d’avoir fourni des avions d’entraînement militaires à la Birmanie et au Zimbabwe, deux pays critiqués par les pays occidentaux pour leurs atteintes aux droits de l’Homme.

Malgré tout, les Chinois sont encore avides de technologie étrangère.

A Zhuhai, des responsables chinois se sont rendus sur l’important espace de l’industrie militaire russe, posant de nombreuses questions sur le nouvel avion de chasse Soukhoï-35.

"Ils ont montré beaucoup d’intérêt pour tous les aspects de l’avion, mais aucun accord de vente n’a été signé", constate Aleksei Poveshchenko, conseiller du directeur général de Soukhoï. "Nous sommes encore en négociations et peut-être que cela se concrétisera dans les mois qui viennent", dit-il.

Pour Trefor Moss, responsable Asie-Pacifique pour la revue britannique s0pécialisée Jane’s, même si la Chine est encore loin des principaux groupes d’armement occidentaux, le salon de Zhuhai a montré ses progrès.

"Cela montre qu’il existe une saine concurrence dans le secteur de la défense", juge-t-il, faisant le rapprochement avec la première sortie chinoise dans l’espace en septembre.

"Une grande partie du programme spatial s’explique par la fierté nationaliste, je suis sûr que c’est la même chose pour le militaire", dit Moss.

Le développement de l’industrie militaire chinoise peut aussi avoir d’importantes implications géopolitiques, ajoute-t-il, ce qui explique les craintes américaines.

"Vous avez vu les Etats-Unis tenter de s’aligner avec des pays comme l’Inde et le Japon pour former un rempart contre la Chine", relève Moss.

Selon lui, la position américaine "a conduit le Pakistan dans les bras de la Chine", ce qui est illustré par la présence d’un stand commun Pakistan-Chine à Zhuhai et la coopération entre les deux pays pour la construction de l’avion de chasse JF-17.

"C’est une relation qui remonte à loin et elle va être importante dans l’avenir", a expliqué un membre de l’armée de l’air pakistanaise présent à Zhuhai, qui a requis l’anonymat. "La relation s’est renforcée, le projet (JF-17) l’a montré", dit-il.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :