dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Plus de 20 morts dans un accident à bord d’un sous-marin russe (...)

Plus de 20 morts dans un accident à bord d’un sous-marin russe (SYNTHÈSE)

RIA Novosti

dimanche 9 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Plus de 20 personnes ont été tuées et 21 blessées samedi lors d’un accident à bord d’un sous-marin nucléaire de la flotte russe du Pacifique, les autorités militaires affirmant que le submersible est intact et les niveaux de radiation "normaux".

"L’activation défaillante du système anti-incendie enregistrée le 8 novembre à bord d’un sous-marin nucléaire de la flotte du Pacifique au cours d’un test en mer a provoqué la mort de plus de 20 personnes. Parmi les morts figurent des ouvriers d’une entreprise de constructions navales et des militaires", a fait savoir le porte-parole de la Marine russe, Igor Dygalo.

Le commandement de la Marine russe a ordonné la fin du test et le retour immédiat du submersible dans sa base de stationnement. Il est attendu au port à la mi-journée heure de Moscou, mais beaucoup dépendra des conditions météorologiques.

Selon les autorités militaires russes, l’accident n’a touché qu’un compartiment du submersible, le réacteur nucléaire continue de fonctionner bien, et les niveaux de radiation à bord sont jugés "normaux".

Au total, 208 personnes se trouvaient à bord du sous-marin au moment de l’accident, dont 81 militaires. Les blessés ont été évacuées par le navire anti-sous-marin Admiral Tribouts qui accompagne le submersible vers sa base de stationnement, a encore précisé M. Dygalo. Aucune précision n’a été fournie sur la classe du submersible et l’éventuelle présence à bord d’armements.

Le président russe Dmitri Medvedev, qui a été immédiatement informé de l’accident, a chargé le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov de le renseigner en continu sur la situation à bord du sous-marin, d’élucider l’accident et d’accorder l’aide nécessaire aux familles des victimes. Le premier vice-ministre de la Défense Alexandre Kolmakov et le commandant en chef de la Marine Vladimir Vyssotski ont été dépêchés sur les sur les lieux.

Selon une source aux chantiers navals de Komsomolsk-sur-Amour (Extrême-Orient) où il a été construit, il s’agit du tout nouveau sous-marin à propulsion nucléaire Nerpa (projet 971 Chtchouka-B, code OTAN : Akula) testé en mer du Japon.

Nerpa est un sous-marin de troisième génération mis en cale en 1991. Il déplace 8.140 tonnes en surface ou 12.770 tonnes en plongée, sa vitesse maximale étant de 30 noeuds. Sa profondeur de plongée est de 600 m, son autonomie est de 100 jours, et son équipage compte 73 personnes. Il est doté de 4 lance-torpilles de 533 mm et de 4 autres de 650 mm.

La flotte sous-marine russe a connu son accident le plus meurtrier le 12 août 2000, quand le sous-marin nucléaire Koursk a coulé en mer de Barents faisant 118 morts.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :