lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Troisième test réussi pour le futur missile stratégique français

Troisième test réussi pour le futur missile stratégique français

Ministère de la Défense

jeudi 13 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le missile stratégique M51 a effectué avec succès, le 13 novembre 2008, son troisième vol expérimental et son premier lancement sous-marin. Ces essais sont toujours effectués sans arme, c’est-à-dire sans charge nucléaire.

Le M51 est le missile de nouvelle génération destiné à équiper, à partir de 2010, l’ensemble des sous-marins nucléaires lanceurs d’engin (SNLE ) de la Force océanique stratégique (FOST ) de la Marine nationale, vecteurs de la force nucléaire. Il remplacera le M45.

Le tir a été effectué depuis le centre d’essai de lancement de missiles (CELM ) de la Délégation générale pour l’armement (DGA) à Biscarosse, dans les Landes. L’essai a été suivi tout au long de sa phase de vol par la Délégation générale pour l’armement et par le bâtiment d’essais et de mesures Monge .

Ces essais ont pour but de valider les performances de ces missiles et de vérifier le bon déroulement de la phase sous-marine du lancement du missile.

Le Ministre de la Défense, Hervé Morin, a exprimé « sa grande satisfaction » à l’issue du test et a adressé ses « très vives félicitations à l’ensemble des femmes et des hommes de la DGA, des entreprises EADS Astrium et G2P (G.I.E entre Snecma Propulsion Solide et SNPE Matériaux énergétique) et de leur sous-traitants, du commissariat à l’énergie atomique (CEA) ainsi que des armées, qui ont œuvré à sa réussite ».

L’essai a été conduit en conformité avec l’ensemble des engagements internationaux de la France. Le lancement du missile a été notifié, dans le respect du Code de conduite de La Haye (HCOC ) contre la prolifération des missiles balistiques. Il ne contrevient pas au traité de non-prolifération (TNP ), ni au Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE ), auxquels la France est partie.

S’agissant de son niveau d’équipement en moyens de dissuasion nucléaire, la France suit une politique de « stricte suffisance au regard de l’environnement géostratégique ».

- La vidéo du tir expérimental du M51


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :