jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La CIA donne des nouvelles de Ben Laden

La CIA donne des nouvelles de Ben Laden

L.S., le Figaro, avec agences

samedi 15 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Obsédé par sa sécurité, Oussama ben Laden serait isolé des opérations quotidiennes d’al-Qaida, selon l’agence américaine qui assure que sa capture reste sa priorité numéro une.

Oussama ben Laden « consacre énormément d’énergie à sa propre survie, beaucoup d’énergie à sa propre sécurité », a indiqué jeudi le directeur de la CIA Michael Hayden. « En fait, il semble être largement isolé des opérations au jour le jour de l’organisation qu’il dirige nommément », a-t-il ajouté.

Le patron de l’agence de renseignement américaine a décrit « le grand défi de surveiller chaque kilomètre carré de cette région dangereuse et inhospitalière », et a indiqué qu’une « des raisons de sa survie est qu’il a œuvré à éviter toute détection ».

Toujours introuvable depuis les attentats du 11 Septembre 2001, le chef d’al-Qaida reste la priorité de la CIA, a déclaré Hayden. « Je peux vous assurer, même s’il y a eu des spéculations indiquant le contraire dans la presse, que la traque pour ben Laden est vraiment en tête de liste des priorités de la CIA », a-t-il ajouté, lors d’un discours à Washington.

Il a laissé entendre que ben Laden se cacherait à la frontière afghano-pakistanaise, où s’est regroupé et d’où proviennent selon lui al-Qaida toutes les menaces terroristes. « Laissez moi être clair : aujourd’hui, virtuellement, chaque menace terroriste majeure dont mon agence a connaissance, remonte au zones tribales. Que ce soit le commandement, l’entraînement, la direction, l’argent les capacités, il y a une connexion avec les FATA (zones tribales pakistanaises) », a-t-il dit.

Selon lui, le réseau a « souffert de sérieux revers, mais reste déterminé, un ennemi qui s’adapte comme aucun autre que notre nation ait jamais affronté ». Il a également affirmé qu’Al-Qaïda était en recul en Arabie saoudite, en Indonésie, aux Philippines et en Irak, mais que le réseau s’était renforcé dans les zones tribales du Pakistan, et avait développé ses activités en Afrique du nord, Somalie et Yémen. Il a également mis en garde contre le nombre grandissant d’Occidentaux recrutés par al-Qaida et entraînés dans les zones tribales.

Le patron de la CIA s’est par ailleurs montré inhabituellement loquace, notamment sur sa vie personnelle, son bureau, ses habitudes. Il a ainsi signalé que le calendrier de son bureau était resté bloqué sur la date du 11 Septembre 2001, pour éviter tout relâchement. Hayden pourrait être remplacé par la nouvelle administration Obama pour faire table rase des polémiques liés à l’usage de la torture ou des vols illégaux à l’étranger.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :