jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM en Pologne : une question qui ne regarde que Varsovie et Washington (...)

ABM en Pologne : une question qui ne regarde que Varsovie et Washington (Tusk)

RIA Novosti

dimanche 16 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le déploiement d’éléments du système ABM est une "question qui ne concerne que les relations bilatérales entre la Pologne et les Etats-Unis", estime le premier ministre polonais Donald Tusk.

"Le président français Nicolas Sarkozy a exprimé son point de vue personnel, point de vue qui n’aura aucune influence sur l’avenir de ce projet [implantation d’une base ABM en Pologne]", a-t-il affirmé samedi.

Lors du sommet Russie-UE de Nice, vendredi dernier, M. Sarkozy, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’Union européenne, a appelé les Etats-Unis à calmer le jeu sur le bouclier antimissile et a demandé à la Russie de ne pas déployer des missiles Iskander à Kaliningrad.

Selon M. Tusk, même un pays ami comme la France "n’est pas en droit d’exprimer son avis sur l’ABM".

De son côté, le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a fait remarquer samedi que la déclaration du président français n’était rien d’autre qu’un "geste de courtoisie à l’égard du président russe Dmitri Medvedev".

Les propos de M. Sarkozy "ne traduisent nullement la position de l’UE, car personne ne lui a donné ce mandat", a conclu le chef de la diplomatie polonaise.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :