mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Le Monde, avec AFP

lundi 17 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un député allemand a fait fermer pendant trois jours le site allemand de l’encyclopédie participative Wikipédia, dont un article révélait son passé d’ex-agent de la police secrète est-allemande. Lutz Heilmann, député au Parlement fédéral du parti d’extrême gauche Die Linke (La Gauche), avait obtenu le 13 novembre une injonction en justice obligeant Wikipédia Allemagne à fermer l’ensemble de son site tant que sa notice biographique contiendrait des affirmations qu’il juge diffamatoires.

M. Heilmann contestait les passages indiquant qu’il avait occulté ses états de services à la Stasi de 1985 à 1990, ainsi que des références de presse à sa vie sexuelle. Le plaignant, qui avait déjà fait l’objet d’une polémique en 2005 pour avoir caché son passé à la Stasi avant d’être élu député, a renoncé à ses poursuites dimanche et autorisé la réouverture de Wikipédia après que le site allemand a modifié certains aspects de sa notice.

L’affaire embarrasse toutefois son parti, dont une des dirigeantes au Parlement, Petra Pau, a affirmé lundi 17 novembre que la Gauche "se bat depuis des années contre les efforts visant à censurer Internet".

Nombre d’anciens membres de la Stasi ou "informateurs" qui ont collaboré avec le service secret de l’ancien Etat totalitaire attaquent régulièrement en justice les médias ou personnes qui révèlent publiquement leur passé, pour violation de la vie privée. Le magazine allemand Der Spiegel (version en anglais) rapportait ainsi lundi qu’une ancienne victime de la Stasi, Fritz Schaarschmidt, a été attaquée en justice pour avoir nommé sur son site Internet un ancien proviseur de lycée et informateur de la police secrète, qui avait refusé pour raison politique de laisser sa fille passer le bac.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :