vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > MUSIS : la lettre d’intention est signée

MUSIS : la lettre d’intention est signée

DGA, Ministère de la Défense

mercredi 19 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La France, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne et la Grèce ont signé ce lundi 10 novembre 2008, une lettre d’intention (LoI) portant sur la réalisation en coopération du programme MUSIS (MUltinational Space-based Imaging System for surveillance, reconnaissance and observation), le futur système européen d’imagerie spatiale. L’Italie rejoindra le programme dès 2009. Cette signature intervient en marge du Conseil de l’Union européenne qui se tient à Bruxelles sous présidence française.

La capacité d’imagerie spatiale est essentielle pour garantir à l’Europe son autonomie d’appréciation de situation et de décision. La mise en place du programme MUSIS marquera ainsi une avancée majeure dans la construction d’une Europe de la défense.

MUSIS a vocation à réaliser des missions de surveillance, de reconnaissance et d’observation de tout point du globe à des fins de sécurité et de défense. Il succèdera aux satellites européens Hélios II, SAR-Lupe, COSMO-SkyMed et Pléiades avec des performances accrues en imagerie optique visible, optique infrarouge, et radar.

Le programme européen MUSIS sera conduit selon une approche fédérée. Chaque composante spatiale comprenant les satellites et leur segment sol de contrôle, fera l’objet d’un programme national ou en coopération. Le segment sol pour les utilisateurs opérationnels, fusionnant l’accès à chaque composante spatiale sera réalisé dans le cadre d’un programme fédérateur dont la conduite sera confiée à l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement). L’AED (Agence européenne de défense) sera étroitement associée au projet, notamment pour assurer le lien avec l’Union européenne dans le cadre de la PESD.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :