mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > START : Moscou et Washington trouveront une solution acceptable (...)

START : Moscou et Washington trouveront une solution acceptable (Poutine)

RIA Novosti

lundi 24 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le premier ministre russe Vladimir Poutine espère que la Russie et les Etats-Unis trouveront des solutions mutuellement acceptables pour conclure un nouveau traité de réduction des armes stratégiques (Strategic Arms Reduction Treaty - START).

"Nous espérons que la nouvelle administration américaine adoptera une politique plus constructive. Cela nous aiderait à trouver une solution mutuellement acceptable", a déclaré lundi M. Poutine lors d’une conférence internationale sur le droit humanitaire à Saint-Pétersbourg.

Signé en 1991 entre Moscou et Washington, le traité START-1 engage chacune des parties à limiter à 6.000 unités le nombre d’ogives nucléaires et à 1.600 celui de vecteurs. Le traité expire le 5 décembre 2009. Il prévoit des inspections réciproques des sites utilisés pour le stockage et la destruction des armes.

La Russie et les Etats-Unis possèdent 90% de l’arsenal nucléaire mondial.

Moscou souligne qu’à l’expiration du traité START-1, il ne restera plus de mécanismes assurant le contrôle des forces stratégiques.

En 2005, la Russie a invité la partie américaine à conclure un nouvel accord afin de remplacer le traité START-1. Selon Moscou, cet accord doit conserver tous les mécanismes de contrôle existant et consacrer l’engagement des parties à ne pas déployer d’armes stratégiques offensives au-delà de leur territoire national.

La partie américaine propose, pour sa part, de fixer des limites pour les ogives nucléaires déjà installées par les deux parties, mais s’oppose à la limitation du nombre d’ogives et de vecteurs en stock.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :