mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Américains et Britanniques l’affirment, ils ne s’espionnent pas (...)

Américains et Britanniques l’affirment, ils ne s’espionnent pas les uns les autres

AP

mercredi 26 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Des responsables des renseignements américains et britanniques ont nié mardi à Londres s’espionner mutuellement, après une rumeur selon laquelle les services secrets américains conserveraient une fiche sur l’ancien premier ministre Tony Blair.

Un ancien opérateur des services américains, David Murfee Faulk, a déclaré lundi sur la chaîne de télévision ABC qu’il avait vu un dossier sur Tony Blair en 2006, contenant des détails de sa vie privée, dans une base de donnée des services de renseignement d’outre-Atlantique.

Faulk travaillait à l’agence national de sécurité américaine de Fort Gordon, en Georgie, de 2003 à 2007.

"L’idée même que la CIA espionne le gouvernement britannique est absurde" a tenu à infirmer le porte-parole de la CIA Paul Gimigliano.

Les services anglais ont refusé de commenter la nouvelle. Londres et Washington ont depuis longtemps convenu de ne pas se surveiller les uns les autres. "Nous ne le faisons pas, point", a affirmé un responsable du renseignement britannique à l’Associated Press.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :