mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Un Français enlevé en Afghanistan apparaît dans une vidéo

Un Français enlevé en Afghanistan apparaît dans une vidéo

Nouvelobs.com, avec Reuters

jeudi 27 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

Enlevé le 3 novembre à Kaboul, un humanitaire apparaît avec le canon d’une arme pointée de chaque côté de son visage. Il appelle à payer les ravisseurs.

Un Français enlevé le 3 novembre à Kaboul implore le secours dans une vidéo, obtenue mercredi 26 novembre par Reuters, où il apparaît avec le canon d’une arme pointée de chaque côté de son visage. Dany Egreteau, qui est âgé de 32 ans et travaille pour l’ONG Solidarité laïque, y déclare être détenu depuis huit jours, ce qui suggère que l’enregistrement remonterait à deux semaines. Il dit être enchaîné dans une petite pièce, les yeux bandés.

"Je suis complètement dans le noir"

"Je ne peux pas bouger. C’est un cauchemar. Je vous en prie, payez l’argent (...). Faites vite. C’est un cauchemar ici. Je suis complètement dans le noir, jour et nuit, et je deviens complètement fou (....). Je ne vais pas pouvoir supporter ça longtemps", déclare l’otage dans ce message. Les ravisseurs sont invisibles sur l’enregistrement, mais on peut les entendre lui ordonner de continuer à parler.

Le Quai d’Orsay appelle à la "discrétion"

Le ministère français des Affaires étrangères a appelé les médias à la "discrétion" et à la "responsabilité", en invoquant la sécurité de l’otage. "A la suite d’informations relatives au contenu d’une cassette vidéo dans laquelle apparaît notre compatriote Dany Egreteau, enlevé le 3 novembre à Kaboul, le ministère des Affaires étrangères et européennes en appelle à la responsabilité de tous : dans ce type de situation, par égard vis a vis de la famille et des proches de Dany Egreteau et dans l’intérêt même de sa sécurité, la discrétion s’impose", écrit le Quai d’Orsay dans un communiqué.

Condamnation de la France

"Les services de l’Etat sont mobilisés depuis le 3 novembre et mettent tout en oeuvre afin d’obtenir la libération de notre compatriote. Nous sommes en liaison constante avec la famille de Dany Egreteau, avec l’ONG pour laquelle il travaille ainsi qu’avec les autorités afghanes", poursuit le communiqué. "La France condamne à nouveau l’enlèvement de Dany Egreteau : prendre pour cible le personnel humanitaire est totalement inacceptable", ajoute le texte. Des dizaines de ressortissants étrangers ont été enlevés ces deux dernières années en Afghanistan par les insurgés talibans ou des groupes crapuleux. La plupart de ces personnes ont été libérées saines et sauves mais certains rapts ont connu des dénouements tragiques.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :