vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Chine fortement opposée à l’accusation de l’Union européenne (...)

La Chine fortement opposée à l’accusation de l’Union européenne et de l’Autriche sur l’exécution d’un espion taïwanais

Xinhua

lundi 1er décembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Chine s’est fortement opposée à l’accusation de l’Union européenne (UE) et de l’Autriche concernant l’exécution de Wo Weihan, un espion originaire de Taïwan.

"Les organes judiciaires chinois ont rendu leur jugement et l’affaire relève uniquement de la souveraineté judiciaire chinoise", a indiqué lundi dans une déclaration le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang.

Il a fait cette remarque en réponse aux questions d’un journaliste à propos du mécontentement de l’UE et de l’Autriche suite à l’exécution de Wo. L’acte de la Chine a ébranlé la confiance et le respect mutuels des dialogues sur les droits de l’Homme et pourrait même avoir de sévères répercussions sur ces derniers, indique une déclaration de l’UE et de l’Autriche. Les Etats-Unis se sont également dits préoccupés par l’affaire Wo.

"Le procès était juste et raisonnable et les droits de l’accusé ont été protégés," a déclaré Qin.

"La Chine est un pays gouverné par des lois et Wo est un citoyen chinois", a dit Qin, ajoutant que ’’sa culpabilité avait été prouvée".

"L’accusation contre les autorités judiciaires chinoises a interféré de façon brutale dans la souveraineté judiciaire chinoise, a piétiné l’autorité de la loi, et a sapé la base du développement sain des dialogues sur les droits de l’Homme".

"Nous sommes très mécontents et nous nous opposons fortement à cette accusation. Nous avons appelé toutes les parties concernées à corriger immédiatement leur erreur et à cesser d’intervenir dans la justice d’autres pays", a ajouté Qin.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :