vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Moscou offre dix chasseurs MIG-29 à l’armée libanaise

Moscou offre dix chasseurs MIG-29 à l’armée libanaise

AFP

vendredi 19 décembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie fait don de dix chasseurs MIG-29 d’occasion à l’armée libanaise, cherchant ainsi à aider le pays du Cèdre à se stabiliser. Moscou et Beyrouth sont également en pourparlers pour la livraison de blindés à l’armée de terre libanaise.

La Russie a annoncé mercredi qu’elle ferait don de dix chasseurs MiG-29 d’occasion à l’armée libanaise, présentant celle-ci comme la garante de la stabilité du pays, un geste susceptible de faire froncer les sourcils à Israël, voire à la Syrie.

L’annonce en a été faite par Mikhaïl Dimitriev, chef du service de coopération technique et militaire fédéral russe, qui a fait état en outre de négociations pour la livraison au Liban de blindés russes.

La fourniture gracieuse des avions devrait être accueillie d’un mauvais oeil à Jérusalem, mais elle est insuffisante pour permettre au Liban de menacer la supériorité aérienne de l’Etat juif sur son petit voisin du Nord.

Très attentive à la situation sécuritaire au Liban, la Syrie pourrait aussi prendre ombrage de l’iniative russe, mais elle est aussi en pourparlers avec Moscou pour des livraisons d’armes, qui inquiètent l’Etat juif.

Mikhaïl Dimitriev a déclaré que les appareils destinés au Liban, qui seraient remis aux normes d’exportation habituelle avant leur livraison dans un délai non précisé, seraient prélevés sur l’arsenal de l’armée russe.

"L’ARMÉE LIBANAISE DOIT ÊTRE RENFORCÉE"

Le ministère russe de la Défense n’a fait aucun commentaire sur cet arrangement, conclu mardi lors de discussions entre le ministre libanais de la Défense, Elias al Mourr, et son homologue russe, Anatoli Serdioukov, rapporte l’agence RIA.

Le MiG-29, connu par l’Otan sous le nom de code de Fulcrum, reste l’un des avions de combat les plus avancés de l’armée russe. Sa quatrième génération avait été conçue du temps de l’Urss pour conférer à Moscou une supériorité aérienne.

Mais, ce mois-ci, le chef de l’aviation russe a cloué au sol tous les appareils de ce type à la suite de l’accident de l’un d’entre eux, qui s’est écrasé en Sibérie, tuant son pilote. Une autre appareil de même type s’était écrasé deux mois plus tôt.

Mikhaïl Dmitriev, qui a précisé que Moscou et Beyrouth étaient aussi en pourparlers pour la livraison de blindés à l’armée de terre libanaise, a souligné que ces fournitures d’armements avaient été "rendues possibles maintenant que la situation dans ce pays a été stabilisée".

Des militaires libanais recevront une formation dans les institutions de Défense russe, a-t-il ajouté. "Nous considérons l’armée libanaise comme la principale garante de la stabilité de ce pays. Dès lors ses forces armées doivent être renforcées", a-t-il conclu.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message