mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Le drone de science-fiction des forces spéciales américaines

Le drone de science-fiction des forces spéciales américaines

Jean Guisnel, le Point.fr

lundi 29 décembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

C’est un engin de science-fiction qu’ont développé les ingénieurs de Boeing, après que l’avionneur eut racheté la petite société Frontier Systems qui n’avait pas les reins assez solides pour porter son projet. Le projet avait été lancé en 1998 par la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency), le laboratoire de recherche du Pentagone. Il s’agit d’un gros hélicoptère sans pilote à son bord, le A160T Hummingbird , un drone aux dimensions et aux performances assez incroyables : son rotor principal mesure neuf mètres d’envergure, chacune des quatre pales en carbone ne pesant que 25 kg.

Regardez la vidéo du drone-hélicoptère de Boeing

Il dispose d’un rayon d’action de 2.500 kilomètres avec une charge utile de 300 kg, et il serait extrêmement silencieux. Un modèle a été testé avec un carénage sous le fuselage , pouvant par exemple emporter un blessé couché. Ce même carénage peut emporter un nouveau radar, le Forester (Foliage Penetration Reconnaissance, Surveillance, Tracking and Engagement Radar) qui peut repérer des combattants débarqués à 50 km. Le commandement des forces spéciales américaines, l’US SOCOM, a acquis en 2005 sept de ces engins et les testera en tant que démonstrateurs technologies jusqu’en mars prochain. En janvier, les militaires testeront l’installation de quatre missiles AGM-114 Hellfire sous chacune des deux petites ailes disposées de part et d’autre de l’engin.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :