lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un citoyen canadien est accusé d’espionnage pour le compte de (...)

Un citoyen canadien est accusé d’espionnage pour le compte de l’Irak

La Presse Canadienne

mardi 30 décembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un citoyen canadien originaire de l’Irak, qui a été arrêté à la douane américaine le 24 décembre, est accusé aux Etats-Unis d’espionnage pour le compte de l’ex-président de son pays de naissance, Saddam Hussein.

Une plainte criminelle a été déposée, lundi, par le département américain de la Justice, dont des représentants ont indiqué que Mouyad Mahmoud Darwish, âgé de 47 ans, a été payé pour fournir de l’information à des représentants du gouvernement et des services de renseignement irakiens. Il aurait notamment révélé que des volontaires irakiens étaient formés par l’armée américaine en Virginie.

La plainte a été déposée au Maryland, Etat dans lequel Darwish travaillait comme cuisiner dans un restaurant avant de revenir au Canada. Il pourrait écoper d’une peine de cinq ans de prison, s’il est reconnu coupable de l’accusation de conspiration pour avoir agi en tant qu’agent non enregistré au service d’un gouvernement étranger.

Un présumé coconspirateur, Saubhe Jassim Al-Dellemy, âgé de 67 ans, a plaidé coupable la semaine dernière à la même accusation, également dans le Maryland.

Les deux hommes font partie d’un groupe d’au moins douze personnes qui ont été accusées par le département de la Justice, depuis l’invasion de l’Irak par l’armée américaine, en 2003, d’avoir agi en tant qu’agent illégal pour le compte du gouvernement de Saddam Hussein ou de son service de renseignement, ont indiqué les autorités américaines.

Selon un affidavit, Darwish aurait travaillé, pendant la période de la présumée conspiration, dans un restaurant de Laurel, au Maryland, ainsi qu’à l’ambassade de l’Irak à Washington, où il aurait exécuté diverses tâches dont celle de chauffeur.

Darwish doit comparaître mardi devant la Cour de district de Buffalo, où il sera déterminé s’il doit demeurer en détention. Un porte-parole du département de la Justice a dit ignorer si Darwish a un avocat.

L’homme a été arrêté alors qu’il tentait d’entrer aux Etats-Unis, le 24 décembre. Un douanier qui menait une inspection secondaire a découvert qu’il était l’objet d’un mandat d’arrêt du FBI, a précisé un porte-parole de la Customs and Border Protection, Kevin Corsaro.

Les autorités américaines ont été mises au courant des présumées activités de Darwish par des documents du service de renseignement irakien, qui ont été saisis par les forces américaines à la suite de l’invasion de l’Irak, en mars 2003, ont indiqué par voie de communiqué le procureur du Maryland, Rod Rosenstein, et Patrick Rowan, le procureur général adjoint en matière de sécurité nationale.

Les deux avocats ont affirmé que les documents saisis démontrent que Darwish a reçu de l’argent et qu’il a fourni de l’information au gouvernement et au service de renseignement irakiens.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :