jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > NRF 12 : l’armée de l’air tient les rênes

NRF 12 : l’armée de l’air tient les rênes

Armée de l’Air, Ministère de la Défense

jeudi 15 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Depuis le 11 janvier 2009, l’armée de l’air assure le commandement de la composante Air de la force de réaction de l’Otan (Nato Response Force – NRF 12) pour une durée de six mois. Le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) met en place une structure de commandement et de conduite, appelée Joint Forces Air Component Command (JFACC).

La France fournit un peu plus de 50% du personnel de cet état-major et 20% de moyens aériens sur un total de 160 appareils, dont une centaine d’avions de chasse qui pourraient être déployés sur trois bases projetées (Deployed Operational Bases – DOBs).

Une dizaine d’autres nations de l’Otan participent à cette alerte, soit un total de 5600 personnes pour la composante aérienne. Le commandement interarmées de la NRF 12 est assuré par l’état-major de Lisbonne, la composante terrestre par l’Espagne, la composante maritime par un commandement marine permanent de l’Otan (StrikFor-Nato) et les forces spéciales par l’Italie.

La NRF est une force déployable et apte à mener des opérations prolongées. Elle peut envoyer des éléments précurseurs dans un préavis de deux jours, ses premiers éléments dans les cinq jours et le reste sous 30 jours.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :