mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Iran : deux médecins iraniens parmi les "comploteurs" de la (...)

Iran : deux médecins iraniens parmi les "comploteurs" de la CIA

AFP

lundi 19 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Deux médecins iraniens, arrêtés en juin dernier, font partie d’un groupe de quatre personnes condamnées récemment à la prison pour avoir participé selon les autorités à un complot contre l’Etat soutenu par la CIA américaine, a rapporté l’agence Fars.

"Parmi les quatre éléments clés arrêtés dans cette affaire, il y a les deux médecins Arash et Kamiar Alaei", a dit le directeur du contre-espionnage au ministère des Renseignements, cité par l’agence, qui n’a pas fourni son nom.

L’arrestation des médecins, qui sont frères et connus à l’étranger pour leur opérations de lutte contre le virus du sida, avait été rendue publique en juillet dernier par des ONG américaines.

"Les quatre personnes en question étaient des éléments clés qui ont coopéré en connaissance de cause avec les responsables du renseignement américain dans la région et ont complètement rempli leurs demandes", a poursuivi le directeur.

La justice iranienne avait annoncé la semaine dernière le passage en justice des quatre membres d’un réseau "lié à la CIA" américaine cherchant à "renverser en douceur" le régime islamique.

La source citée par Fars a pointé du doigt les responsables américains impliqués selon elle dans cette opération.

"Des gens comme William Burns (adjoint au secrétaire du département d’Etat), Goli Ameri (assistante au secrétaire du département d’Etat pour les affaires culturelles), Ramin Asgar (employé au consulat américain à Dubaï) et d’autres liés aux services de renseignement américain avaient une implication directe dans ce projet", a-t-il dit.

Avec un budget de 32 millions de dollars, le groupe était censé "inciter à des crises sociales, organiser des manifestations et s’ingérer dans les questions ethniques", selon le directeur, qui les a aussi accusés de s’être livrés à "des crimes financiers et moraux".

Les autorités iraniennes accusent régulièrement les Etats-Unis et la Grande-Bretagne de chercher à renverser le régime islamique. Elles ont accentué depuis plus d’un an leur répression d’individus iraniens accusés de contribuer à ces efforts.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :