vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les États-Unis lancent un énorme satellite-espion

Les États-Unis lancent un énorme satellite-espion

Jean Guisnel, Le Point.fr

lundi 19 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La communauté américaine du renseignement a fait un joli cadeau à Barack Obama : à trois jours de sa prise de fonction, elle a fait lancer samedi soir de Cap Canaveral (Floride) par une fusée Delta 4-Heavy l’un des plus gros satellites d’interception électronique jamais mis en orbite. Officiellement, il ne s’appelle que USA-202 (anciennement NROL-26), mais les seules choses que l’on sait de lui sont ébouriffantes : il pèse sans doute près de six tonnes, et son antenne déployable atteindrait 105 mètres de diamètre. Il a été placé sur une orbite géosynchrone sur laquelle aucune information n’est pour l’instant disponible.

Son modèle est également inconnu. Il s’agirait soit d’un Advanced Orion, dont trois exemplaires ont été lancés ( USA-110 le 14 mai 1995, USA-139 le 9 mai 1998 et USA-171 le 9 septembre 2003), soit d’un nouveau modèle de Mentor aux caractéristiques floues . Les satellites-espions sont gérés par le NRO (National Reconnaissance Office) , qui transmet les informations recueillies, lorsqu’il s’agit d’interceptions électroniques, pour l’essentiel à la NSA (National Security Agency) . En Europe, les Français sont les seuls à pratiquer l’interception spatiale des télécommunications. Ils disposent pour cela d’une petite constellation de quatre satellites, ESSAIM , chacun de la taille d’une machine à laver et pesant une centaine de kilos.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :