lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Cession du plateau des Capucins à Brest

Cession du plateau des Capucins à Brest

SGA, Ministère de la Défense

samedi 24 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le 16 janvier 2009, le ministère de la défense a signé le protocole de cession du plateau des Capucins au profit de la communauté urbaine Brest métropole océane, qui va ainsi pouvoir aménager un nouveau quartier de centre ville, avec des activités tertiaires, des logements et la création de plus de 1000 emplois.

La restructuration des installations militaires dans l’agglomération brestoise a conduit le ministère de la Défense à libérer des emprises dans le secteur dit « Espace Penfeld ». Ces emprises n’étant plus nécessaires à l’activité de la Base navale de Brest, la Mission pour la réalisation des actifs immobiliers (MRAI) du ministère de la défense (SGA/DMPA ) avait reçu mandat d’en conduire le processus de cession.

La signature du protocole de cession du plateau des Capucins à la communauté urbaine Brest métropole océane, au prix de 2,2 millions d’euros, va donner à celle-ci la possibilité de créer un nouveau quartier de centre ville sur 16 hectares. Cette création se fera dans un souci d’intégration harmonieuse avec les quartiers voisins, inscrivant cet aménagement dans « le grand projet rive droite » en articulation avec le tramway et le projet de renouvellement urbain du quartier historique de Recouvrance.

L’aménagement du plateau des Capucins va permettre de valoriser les fonctions métropolitaines de Brest autour de la recherche marine, de l’économie, de la culture, et de l’habitat. 39 000 m² seront consacrés aux activités tertiaires, 41 000 m² à l’habitat avec plus de 500 logements, dont 25% de logements sociaux et 25% de logements à coût maîtrisé. Plus de 1 000 emplois seront créés sur le site.

Le protocole de cession du plateau au profit de Brest métropole océane est un acte fondateur de la réalisation de ce projet dont l’ambition est soutenue par l’Europe, l’État, la Région et le Département à travers notamment le contrat de projets État-région.

L’État s’engage à conduire les travaux de dépollution pyrotechnique et industrielle dans les meilleurs délais. L’objectif est de pouvoir mettre l’espace à disposition de Brest métrople océane au 1er trimestre 2010. Les crédits nécessaires au financement de la dépollution seront mis en place dans le cadre du plan de relance.

- Télécharger le dossier de presse... (format PDF)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :