vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Vie privée : le lien troublant entre le site de la Maison-Blanche et (...)

Vie privée : le lien troublant entre le site de la Maison-Blanche et YouTube

Cécile Grégoriades, VNUnet.fr

lundi 26 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La plate-forme vidéos de Google installe des cookies à chaque visualisation. Une pratique qui fait tâche sur le site du Président des Etats-Unis.

Quel est le degré de proximité entre la nouvelle équipe de Barack Obama et Google ? On sait déjà qu’Eric Schmidt, P-DG de Google, avait largement soutenu Obama lors de sa campagne. Mais un doctorant de Harvard, spécialisé dans la surveillance sur Internet, pointe du doigt une collusion dérangeante.

Depuis le début de sa campagne, Barack Obama a eu recours à la plate-forme de vidéos en ligne YouTube pour communiquer avec les électeurs sur son site Barackobama.com. Or YouTube, une entité de Google, installe des cookies informatiques à chaque fois qu’un internaute visite une page qui héberge une vidéo.

Autrement dit, Google collecte et conserve des informations personnelles sur le visiteur, son parcours sur le site et ses habitudes de navigation. Et ce sans même avoir besoin de visualiser une vidéo YouTube. Que l’on clique ou non sur "play", YouTube se sert de ces fameux cookies pour collecter des informations personnelles.

Il s’avère que le site du Président des Etats-Unis qui est dorénavant entré en fonction a peu changé de politique envers YouTube : Barack Obama utilise toujours le player gratuit de Google pour héberger ses vidéos.

"Si cela démontre clairement que le 44ème président est à l’aise avec le web 2.0, cette décision de mettre des vidéos YouTube sur son site permet aussi à Google d’amasser insidieusement les données personnelles des millions de personnes qui visitent WhiteHouse.gov, même ceux qui ne cliquent pas sur l’icône play", assure Christopher Soghoian, étudiant au Berkman Center for Internet and Society de Harvard dans une contribution sur un blog de News.com.

Le cookie reste en permanence de facto

Une situation inacceptable selon de nombreux observateurs, qui appellent l’équipe Web du nouveau président à utiliser un autre lecteur payant de type Flash, qui ne permette pas à une société privée de collecter des informations privées sur le dos des contribuables. Le site Internet de la Maison Blanche est en effet financé par de l’argent public.

Certes, la plate-forme de vidéos de Google a l’avantage d’être gratuite. Si l’équipe de campagne d’Obama avait du payer la bande passante des vidéos visualisées des millions de fois, la facture se serait élevée à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Grâce à YouTube, ce montant est proche de zéro, mais à "quel prix" pour les utilisateurs ? Le cookie installé dans le navigateur a une durée de vie de huit mois, renouvelable à chaque nouvelle visualisation d’une vidéo YouTube. "Vue le nombre de vidéos ’embedded’ sur le Web, le cookie reste de fait permanent sur son navigateur", note Christopher Soghoian.

Il semble que l’équipe Web d’Obama ait cependant fait un effort ce week end, en proposant une image des vidéos YouTube sur le site de la Maison Blanche, comme on peut le voir sur cette page. Grâce à cette technique, YouTube ne peut pas prétendre aux informations personnelles des internautes si ces derniers se contentent de regarder la page Web. Mais dès que l’on clique sur l’icône "play", le cookie est activé.

Un simple pansement sur un problème réel, selon l’expert d’Internet, qui appelle l’équipe d’Obama à mettre la main à la poche pour remplacer le player propriété de Google par un player qui "n’espionne pas" la vie privée des citoyens.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :