lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > L’armée française se met (discrètement) à l’internet par (...)

L’armée française se met (discrètement) à l’internet par satellite

Jean-Marc Manach, Rewriting.net

samedi 29 octobre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le satellite Syracuse 3 de télécommunications sécurisées que l’armée française vient de lancer “met en oeuvre, pour la première fois dans un système militaire, une solution large bande ADSL par satellite issue des développements du monde civil dans le domaine de l’Internet par satellite : le réseau de diffusion“.

S’agit-il d’un dégroupage, de connecter des PC (Postes de Commandements et/ou Personal Computers), des “objets” communiquants, des soldats bardés de gadgets ?...

Tout juste apprend-on que “Syracuse 3 va décupler les capacités de transmission des armées, avec une résistance exceptionnelle au brouillage, une très grande flexibilité d’utilisation et une couverture géographique étendue par rapport au système précédent. De plus, il sera réservé aux militaires français qui devaient jusqu’alors partager Syracuse 2 avec France Telecom“.

Le n° 21, daté de mai-juin 2005, de Wallonie Espace Infos, précise pour sa part :


Athena, projet franco-italien de satellite de communications militaires, pour remplacer AGORA

Les Ministères français et italiens de la Défense envisagent de réaliser ensemble un satellite de télécommunications gouvernementales, baptisé Athena. Les négociations sont en cours pour définir la réponse qu’un tel satellite conjoint, ayant des répéteurs en bande X et en bande Ka pour des transmissions numériques en large bande (haut débit), pourrait apporter à leurs besoins respectifs. En fait, ce projet Athena - lequel est favorisé par le rapprochement Alcatel-Finmeccanica au sein d’Alcatel Alenia Space - doit remplacer le projet français AGORA (Accès Garanti et Optimisé pour les Régions et contribution à l’Aménagement du territoire) du CNES français et améliorer le système italien EuroSkyWay qui fait l’objet de démonstrations. AGORA n’a pas reçu le soutien des opérateurs de télécommunications pour fournir les services ADSL ou Internet à haut débit jusque dans les régions isolées et dans les zones d’habitat dispersé. Athena qui doit être lancé en 2009 pourrait remplacer les satellites Syracuse 3C et SICRAL-2 et répondre aux besoins de l’OTAN ?


Reste (aussi) à savoir qui, de l’armée ou de France Télécom, payait (ou paie encore) pour Syracuse 2. Et pourquoi personne n’a parlé de cet accès internet par satellite militaire...

Jean-Marc Manach dirige une "Liste francophone sur la guerre de l’information, la guerre électronique et autres technologies et programmes (militaires ou non) de type C4ISR (Commandement, Controle, Communications, Informatique, Renseignement, Surveillance et Reconnaissance)". Vous pouvez vous y inscrire à http://groups-beta.google.com/group... .

Son blog est disponible ici : http://www.rewriting.net


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :