dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Soupçons d’espionnage : le patron de Deutsche Bahn sous (...)

Soupçons d’espionnage : le patron de Deutsche Bahn sous pression

AFP

vendredi 30 janvier 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le gouvernement allemand s’est joint vendredi au choeur des critiques contre le patron de la compagnie ferroviaire Deutsche Bahn, Hartmut Mehdorn, soupçonné d’avoir espionné ses salariés.

"Nous attendons clairement que M. Mehdorn réponde à toutes les questions le plus rapidement possible et sans exception", a dit le porte-parole adjoint du gouvernement, Thomas Steg, lors d’une conférence de presse.

"C’est ce que la chancelière Angela Merkel attend", a-t-il insisté, en parlant d’une affaire "pas transparente."

Deutsche Bahn a admis cette semaine avoir scruté secrètement les données privées de 173.000 salariés, sur un effectif total de 237.000 personnes, dans le cadre de la lutte contre la corruption.

Des informations de presse couraient depuis plusieurs mois sur les enquêtes internes de Deutsche Bahn. Mais la compagnie ne reconnaissait jusqu’ici que des procédures ciblées.

"Il n’est pas possible que de nouveaux faits soient rendus publics petit bout par petit bout", a pour sa part dit le ministre des Transports Wolfgang Tiefensee à la Süddeutsche Zeitung.

Selon le journal Die Welt, le ministère des Transports aurait même commencé à évoquer "concrètement" la succession de M. Mehdorn.

Ce dernier a donné vendredi une conférence de presse et annoncé qu’il avait saisi le parquet de Berlin afin de que ce dernier examine les agissements de Deutsche Bahn.

M. Mehdorn a estimé qu’en mettant l’affaire dans les mains de la justice, il pourrait "couper l’herbe sous le pied" aux "polémiques irresponsables."

Un porte-parole du ministère des Transports a répliqué qu’une "entreprise publique se devait d’être exemplaire, au-delà de la question d’une éventuelle infraction à la loi."

Le patron de Deutsche Bahn traverse une passe très difficile. En plus du scandale d’espionnage, il fait face à un mouvement social pour une augmentation de salaires, à des problèmes techniques importants sur ses trains à grande vitesse ICE, et doit, selon la presse, gérer un effondrement de son activité de fret.

M. Mehdorn, grand partisan d’une privatisation de son entreprise, semble de plus en délicatesse avec son ministre de tutelle depuis que la mise en Bourse de son entreprise a été annulée pour cause de crise financière.

A l’été dernier, le patron de Deutsche Bahn avait fait parler de lui en termes peu favorables quand la presse avait révélé qu’il comptait s’octroyer, ainsi qu’au reste de la direction, de généreuses primes en cas de privatisation.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :