mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Etats-Unis - Russie : cas d’espionnage atypique

Etats-Unis - Russie : cas d’espionnage atypique

Alain Rodier, CF2R.org

vendredi 6 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Un cas d’espionnage atypique vient d’être révélé aux Etats-Unis. Harold James Nicholson et son fils, Nathaniel James, viennent d’être inculpés pour avoir tenté de fournir des informations secrètes au Sluzhba Vneshney Razvedki (SVR), l’ancien Premier directorat du KGB, chargé de la collecte des renseignements à l’étranger. Les deux hommes ont été présentés à la justice le 29 janvier 2009.

Or depuis 1997, Harold J. Nicholson, un ancien fonctionnaire de haut rang de la CIA, purge une peine de 283 mois d’emprisonnement dans le Federal Correctional Institute (FCI) de Sheridan (Oregon), pour trahison au profit de la Russie. Son matricule de prisonnier est le numéro 49535-083.

C’est en 2002 que le contre-espionnage américain avait été alerté de la volonté de Harold J. Nicholson de reprendre contact avec les services russes par un ancien co-détenu. Nicholson aurait alors chargé ce dernier d’effectuer les démarches nécessaires. A l’époque, la tentative avait échoué. C’est pour cette raison qu’à partir de juin 2006, il se serait servi de son plus jeune fils, Nathaniel, comme intermédiaire. Ce dernier a servi dans les troupes aéroportées avant de suivre à partir de 2005, des cours d’ingénieur en mécanique, au sein du Lane Community College, tout en effectuant des petits boulots. Alerté par les fréquentes visites qu’il rendait à son père, le FBI l’a placé sous surveillance à partir de fin 2007.

Lire la suite


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :