lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Autriche : deux policiers suspendus pour espionnage en faveur du (...)

Autriche : deux policiers suspendus pour espionnage en faveur du Kazakhstan

Belga

mardi 17 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Deux policiers de Basse-Autriche (est) ont été suspendus pour avoir recherché pour le Kazakhstan des informations sur l’ancien ministre kazakh Rakhat Aliev, dont Vienne a refusé l’extradition en 2007, écrit l’hebdomadaire Falter à paraître jeudi.

Le ministère de l’Intérieur a confirmé la suspension des deux agents, accusés d’avoir cherché illégalement à connaître le lieu de résidence d’Aliev sur la base de données policière EKIS.

Le quotidien Standard de mardi avance qu’Aliev, dont la justice autrichienne a officiellement perdu la trace, vivrait en Autriche sous protection policière.

Fin janvier, un autre policier a été condamné en première instance pour espionnage en faveur de cette ancienne république soviétique d’Asie centrale.

Un tribunal d’Almaty a condamné en janvier 2008 M. Aliev à 20 ans de prison pour les enlèvements de trois responsables de la banque kazakhe Nurbank, dont deux, Joldas Timraliev et Aïbar Khassenov, sont toujours portés disparus.

Ce procès s’était déroulé en l’absence du prévenu, qui clame son innocence et que la justice autrichienne avait refusé en août 2007 d’extrader en estimant que les conditions d’un procès équitable n’étaient pas réunies.

En janvier 2009, la justice autrichienne a toutefois procédé à des auditions de témoins accusant M. Aliev.

Personnage sulfureux de la vie politique et des affaires au Kazakhstan, M. Aliev était tombé en disgrâce au printemps 2007 quand il était ambassadeur en Autriche, après avoir été vice-ministre des Affaires étrangères.

Egalement condamné par contumace à 20 ans de prison pour "tentative de coup d’Etat", Rakhat Aliev, 46 ans, a accusé M. Nazarbaïev d’avoir déclenché ces poursuites pour l’empêcher de se présenter à la présidence en 2012.

Le refus de l’extrader pèse depuis sur les relations entre l’Autriche et le Kazakhstan, alors que Vienne souhaite finaliser le projet de gazoduc européen Nabucco destiné à acheminer notamment du gaz kazakh.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :