lundi 1er septembre 2014

Accueil du site > Technologie > GLONASS freiné par la faiblesse de la microélectronique russe (Serguéi (...)

GLONASS freiné par la faiblesse de la microélectronique russe (Serguéi Ivanov)

RIA Novosti

mardi 17 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le retard de l’industrie microélectronique russe freine le développement du système global de navigation GLONASS, a déclaré le vice-premier ministre Serguéi Ivanov.

"Vous connaissez mieux que moi la situation dans le domaine de la microélectronique - nous accusons un retard considérable", a dit S.Ivanov, intervenant mardi à la session du présidium de l’Académie des sciences de Russie.

"Il est absolument évident que la création des équipements terrestres conformes aux standards mondiaux destinés aux utilisateurs du GLONASS est impossible sans le développement de la microélectronique", a noté le vice-premier ministre.

Par ailleurs, Serguéi Ivanov a rappelé que les navigateurs utilisés par les consommateurs particuliers ne représentent que 85% de l’ensemble tant du GLONASS que du GPS. A ce sujet, le vice-premier ministre russe a noté que l’Etat débloquait des sommes importantes dans le cadre des différents programmes fédéraux ciblés axés sur le rétablissement de la microélectronique nationale.

Il a assuré les académiciens que le maximum était fait afin de porter les caractéristiques techniques du GLONASS au niveau du GPS d’ici la fin de 2011.

S.Ivanov a également prié l’Académie des sciences de Russie d’apporter sa contribution à la solution de toute une série de tâches fondamentales indispensable au bon fonctionnement de GLONASS.

En premier lieu, il faut construire des modèles hautement précis du champ gravitationnel de la Terre, créer des systèmes opérationnels de définition des paramètres de rotation des planètes, former des théories hautement précises du mouvement des satellites artificiels de la Terre et développer des lignes à grande vitesse de transmission des données.

Conformément au programme fédéral ciblé "Système global de navigation", la couverture totale de l’ensemble du territoire de la Russie par le système GLONASS est prévue d’ici 2010. L’objectif final du programme est de créer un système accessible au monde entier.

L’accès global sera assuré par 30 satellites, dont 24 fonctionneront en permanence, les six autres étant de réserve.

A l’heure actuelle, le système GLONASS fonctionne avec 20 satellites couvrant pratiquement la totalité du territoire de la Russie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :