samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Espionnage chinois : le ministère de la Justice dément vouloir rémunérer (...)

Espionnage chinois : le ministère de la Justice dément vouloir rémunérer les informateurs

Taiwaninfo.nat.gov.tw

mercredi 18 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le vice-ministre de la Justice, Huang Shih-ming, a démenti hier une information publiée par le quotidien insulaire en langue chinoise Liberty Times au sujet de la lutte contre l’espionnage. Le journal avait suggéré que le ministère envisageait de récompenser toute personne fournissant des informations relatives à l’espionnage chinois dans l’île.

Le ministère de la Justice n’a consacré aucune réunion à cette question, a précisé Huang Shih-ming, en balayant les affirmations du quotidien, selon lesquelles auraient été prévues des primes pouvant atteindre 15 millions de dollars taiwanais.

Le député Kuomintang Wu Yu-sheng s’est toutefois déclaré favorable à cette idée, ajoutant qu’il était de la responsabilité de tous de défendre le pays. Son collègue Wu Ching-chih a par contre pointé du doigt le risque qu’une telle disposition n’affecte les relations entre les deux rives du Détroit.

Le député démocrate-progressiste Pan Meng-an a immédiatement réagi, n’hésitant pas à affirmer que si une telle mesure entrait en vigueur, c’est le président de la République Ma Ying-jeou qu’il faudrait dénoncer en priorité, en raison de sa politique continentale.

Les questions d’espionnage ont récemment fait la une de l’actualité. Le 15 janvier dernier, en effet, Wang Jen-ping, un analyste employé à la présidence de la République, a été placé en détention provisoire, sur la requête du bureau du Procureur Général. Il est soupçonné d’espionnage au profit de la Chine.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :