dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’Iran accuse sept de ses citoyens pour espionnage

L’Iran accuse sept de ses citoyens pour espionnage

Xinhua

mercredi 18 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le porte-parole du pouvoir judiciaire iranien, Ali-Reza Jamshidi, a déclaré une accusation portée contre sept Iraniens pour espionnage, a rapporté mardi l’agence de presse officielle IRNA.

M. Janshidi a accusé sept membres de la "secte interdite baha’ie" pour espionnage sans les nommer, selon IRNA.

"Les sept membres de la secte interdite baha’ie ont commis des actes criminels, notamment en espionnant pour des étrangers", a-t- il confié aux journalistes lors d’un point de presse hebdomadaire, ajoutant que "les sept (accusés) seront entendus dans une semaine".

M. Jamshidi a poursuivi en affirmant que "tout acte qui pourrait être considéré comme une propagande contre l’islam, l’Iran et son établissement islamique est définitivement pris comme un crime et ses auteurs seront poursuivis".

Selon IRNA, le procureur général iranien, Dorri-Najafabadi, a déclaré dimanche que "nous possédons des preuves irréfutables que les membres de la secte baha’ie sont proches des ennemis de la nation iranienne".

En janvier, un officiel du ministère iranien chargé de la lutte contre l’espionnage, dont le nom n’a pas été révélé, a annoncé que l’Iran a découvert et démantelé un projet de " renversement en douceur" et a arrêté quatre membres du réseau impliqué dans le complot contre le pays.

L’Iran accuse souvent les Etats-Unis et Israël de comploter contre le régime islamique en dévoilant des documents et en jugeant leurs espions présumés dans le pays.

En novembre 2008, le commandant des Gardiens de la Révolution islamique, le général Muhammad Ali Jafari, a déclaré que l’Iran a découvert un réseau d’espionnage israélien.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :