vendredi 26 mai 2017

Accueil du site > Renseignement > Collection Poche Espionnage : Schulmeister l’Espion de Napoléon & (...)

Collection Poche Espionnage : Schulmeister l’Espion de Napoléon & Les services secrets au Moyen Age

mardi 27 septembre 2011

logo breve

Cette nouvelle collection Poche Espionnage , dirigée par Eric Denécé (directeur du Centre français de Recherche sur le Renseignement) présente la grande Histoire, les grands personnages et les grandes affaires de l’espionnage. Les auteurs sont des spécialistes de l’histoire du renseignement. Les sujets présentés sont destinés à un très large public et raconteront dans un style captivant tout aussi bien, "Lawrence d’Arabie et le Major Saint- John Philby ; L’OSS ; Schulmeister, l’espion de Napoléon ; Les Services secrets au Moyen Âge ; Mata Hari ; Enigma,ou la machine à décoder les messages ; Les avions U2 ; Louis XV et le "secret du Roi" ; L’invention du contre-espionnage : l’Inquisition ; Le KGB etc...

- Éditions Ouest France / CF2R, 8 euros


- Schulmeister l’Espion de Napoléon

Qui était Schulmeister, l’espion de l’empereur Napoléon Ier ? Fut-il un James Bond avant l’heure ? Fort des avancées bibliographiques, qui ont permis d’exhumer des documents méconnus plutôt qu’inconnus, parfois inédits sur l’homme, l’objet de ce livre est de faire apparaître Schulmeister comme un homme de réseau, l’organisateur, parmi d’autres, de l’espionnage de Napoléon en Allemagne. Du coup, la renommée dont il jouissait, tant dans le camp français que dans celui de l’ennemi, devenait l’illustration du danger qu’il représentait.

Directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement et enseignant, Gérald Arboit est docteur en histoire contemporaine. Il est également expert auprès du ministère des Affaires étrangères dans le cadre des États généraux culturels méditerranéens et du Conseil de l’Europe (Strasbourg).

Auteur notamment de plusieurs articles sur le premier Empire et le renseignement, il est surtout le premier biographe contemporain de l’espion de Napoléon et l’éditeur scientifique des Fragments de la vie de Charles Schulmeister de Meinau. Un mémoire inédit de l’espion de Napoléon Ier (Paris, L’Harmattan, 2003).

- Les services secrets au Moyen Age

Les Vikings, toujours moins nombreux que leurs adversaires, sont les premiers à recourir systématiquement à la reconnaissance et au renseignement pour obtenir l’effet de surprise maximum au cours de leurs raids.

Les Normands, forts de l’expérience viking, ne cesseront d’avoir recours à l’espionnage comme pour la conquête de l’Angleterre et de la Sicile.

En Méditerranée, Byzance dispose d’une longue et solide tradition de l’action clandestine que les Croisades mettent en lumière. Des grandes invasions à la guerre de Cent Ans et à la prise de Constantinople, le Moyen Âge est le théâtre d’une intense guerre secrète où toutes les techniques de l’espionnage moderne sont pratiquées : éclairage, écoute des conversations, interception de courriers...

Ancien analyste du renseignement, Éric Denécé dirige depuis 2000 le Centre français de recherche sur le renseignement.

Officier de renseignement, Jean Deuve (†) participe àla campagne de France (1940), Après la guerre, il dirige le service de renseignement des forces françaises du Laos. Il termine sa carrière comme directeur du renseignement du Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE), l’ancêtre de la DGSE.