Spyworld Actu
http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article14537
EADS réorganise sa branche défense
Alain Ruello, les Echos
mercredi, 23 mars 2011 / Spyworld

Le groupe adopte une organisation qui donne plus de pouvoir aux pays, un peu sur le modèle déjà adopté par Thales. Objectif : se renforcer à l’international.

Stefan Zoller, le patron de Cassidian, le holding d’EADS qui regroupe les activités défense et sécurité du groupe aéronautique, a présenté mardi après-midi à ses cadres un important projet de réorganisation devant lui permettre de se renforcer dans les grands pays émergents, a-t-on appris de sources concordantes. « La présentation s’est focalisée sur les grandes lignes. Mais tout doit être mis en oeuvre à l’été », explique-t-on en interne.

Si l’on met de côté les 46 % dans le consortium de l’avion de combat Eurofighter et les 37,5 % dans le fabricant de missiles MBDA, Cassidian repose aujourd’hui sur trois piliers : systèmes, électronique de défense et systèmes aériens. Le tout pèse 5,4 milliards d’euros de revenus et emploie 28.000 personnes. Dans la nouvelle organisation, ces trois branches disparaissent au profit d’une organisation matricielle qui croise lignes d’activités (protection des frontières, drones, radios sécurisées...) et pays. Le but est bien de renforcer le pouvoir sur le terrain, au plus près des clients, un peu à la manière de ce qu’a engagé Luc Vigneron chez Thales.

Durant les quelques heures qui ont précédé la présentation, certains chez EADS en France ont redouté que cette réorganisation revienne à « germaniser » un peu plus Cassidian. De source proche de la direction, on dément qu’il en soit ainsi. Non seulement le site d’Elancourt, près de Paris, ne perd rien dans l’affaire, mais le nombre de dirigeants français ne diminue pas. « Ce n’est pas une affaire de drapeau », assure-t-on.

Tout le monde n’est pas convaincu. Ainsi, Hervé Guillou, qui était jusque-là en charge de la branche systèmes et de Cassidian France, ne dirigerait plus que les activités de cybersécurité.

URL de la source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0201245107876.htm