Spyworld Actu
http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article3868
Glucksmann emballe l’UMP sur la Défense
Alain Auffray, Libération
mercredi, 7 mars 2007 / Spyworld

L’ex-maoïste rallié à Sarkozy a remporté un gros succès devant les auditeurs de la convention de l’UMP consacrée à la Défense nationale

Pierre Lellouche n’a pas caché sa très grande satisfaction, mercredi matin, en accueillant André Glucksmann à la tribune de la convention de l’UMP consacrée à la Défense nationale. Le député UMP se délecte encore de la tempête provoquée, dans le « Landerneau germanopratin », par le ralliement sarkozyste de l’ex-jeune maoïste.

Devant un public de militaires encivilés et de militants UMP, le philosophe a détaillé tout ce qu’on avait à craindre, selon lui, d¹une « weimarisation » d¹une planète bientôt incapable de faire face à la « mondialisation de la violence ». Il invite à la critique rétrospective de la dissuasion. Car si l’on croit aux vertus de l¹équilibre de la terreur, on en vient logiquement à penser « qu¹après tout, les Iraniens seront peut-être plus sages avec que sans la bombe ».

Nous vivons, poursuit Glucksmann, dans un monde débarrassé du « double tabou qui arrête l¹ultraguerre : Hiroshima et Auschwitz ». Sur cette planète, il convient de « ne pas se tromper d¹alliance » et, comme De Gaulle en 1940, de se tourner vers l’Ouest : « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’un anti-américanisme primaire ».

Les auditeurs ont dû sagement attendre la fin du long et laborieux discours de la ministre de la défense Michèle Alliot-Marie pour pouvoir féliciter le philosophe. Glucksmann a poliment reçu les hommages. Un conseiller municipal de Neuilly l’a trouvé « sublime » : « J’étais de ceux qui ont voté pour Sarkozy en 1983 lors de l’élection du maire » a précisé l’élu, pas peu fier d’avoir ainsi contribué à la carrière du candidat de l¹UMP.

A midi, le philosophe, apparemment pressé de prendre l’air, n¹a pas souhaité participer au déjeuner auquel l’invitait, en compagnie d¹une poignée de parlementaires, le Sénateur Serge Dassault, président de la Fédération professionnelle des métiers de la Défense.

URL de la source : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/239389.FR.php