Spyworld Actu
http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article5750
Affaire Lougovoï : Londres n’a toujours pas présenté de preuves à la Russie
RIA Novosti
vendredi, 28 septembre 2007 / Spyworld

La Grande-Bretagne n’a toujours pas présenté les preuves des actes illicites reprochés à l’homme d’affaires russe Andreï Lougovoï, accusé par la justice britannique d’être impliqué dans le meurtre de l’ex-officier du FSB Alexandre Litvinenko, a rappelé le président russe Vladimir Poutine.

"M. Lougovoï est un citoyen russe. Si le système judiciaire russe se voit présenter des preuves d’actes illicites, il prendra sans aucun doute toutes les mesures qui s’imposent pour traduire en justice la personne concernée, quelle qu’elle soit", a indiqué le président russe lors d’une conférence de presse à l’issue de ses entretiens avec le chef du gouvernement espagnol.

La justice britannique réclame l’extradition d’Andreï Lougovoï, mais le Parquet général russe, se référant notamment à une disposition constitutionnelle empêchant l’extradition de citoyens russes vers les Etats étrangers, la lui refuse.

"Malheureusement, nos partenaires britanniques, en exigeant l’extradition de M. Lougovoï, ne présentent aucun document attestant le caractère illicite de ses actes", a relevé le président russe.

L’homme d’affaires Andreï Lougovoï est soupçonné en Grande-Bretagne d’implication dans le meurtre d’Alexandre Litvinenko. Poursuivi au pénal en Russie, ce dernier s’est réfugié à Londres en 2000 et y est décédé en novembre dernier. D’après les données des spécialistes de l’Agence britannique de protection de la santé, l’autopsie a révélé la présence de polonium-210, matière hautement radioactive, dans sa dépouille. Cependant, la conclusion officielle sur les causes de sa mort et les résultats de l’autopsie n’ont jamais été publiés par les autorités britanniques.

URL de la source : http://fr.rian.ru/russia/20070928/81579691.html