Spyworld Actu
http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article9282
Le Quai d’Orsay prend "au sérieux" la menace des talibans
Nouvelobs.com
mardi, 18 novembre 2008 / Spyworld

Dans une vidéo diffusée par la chaîne arabe al-Arabiya, des talibans menacent d’entreprendre des actions contre Paris si les Français ne se retirent pas d’Afghanistan. Le ministère de la Défense estime, lui, qu’il s’agit d’une "opération de communication".

Paris prend "au sérieux" les menaces d’un chef militaire des talibans de s’en prendre à la France si elle ne retire pas ses soldats d’Afghanistan, a fait savoir, mardi 18 novembre, le ministère des Affaires étrangères. Plus tôt dans la journée, le ministre de la Défense Hervé Morin avait indiqué que, pour sa part, il ne voyait "rien de nouveau" dans la diffusion, lundi, sur la chaîne de télévision Al-Arabiya d’une vidéo envoyée par un groupe taliban. Selon Frédéric Desagneaux, porte-parole adjoint du Quai d’Orsay, "il semble (...) que les déclarations qui figurent sur cette vidéo soient anciennes", et "remontent à quelque mois", juste après l’attaque du 18 août. "Nous prenons au sérieux les menaces", a-t-il précisé. Il a cependant souligné que la France n’avait pas décidé de prendre des mesures de sécurité supplémentaires, suite à la vidéo, compte tenu du niveau de vigilance déjà élevé en vigueur.

"L’une des faiblesses majeures, c’est l’opinion publique"

Du côté du ministère de la Défense, Hervé Morin a estimé mardi que la diffusion de la vidéo ne constituait qu’une "opération de communication".

Le ministre de la Défense ne s’est pas prononcé directement sur l’éventualité d’une action dans la capitale française, implicite dans la déclaration du responsable taliban, qui déclare notamment dans la vidéo que "notre réaction [celle des talibans, ndlr] se fera entendre dans Paris."

Al-Arabiya ne précise pas comment lui est parvenue la vidéo, datant apparemment du mois d’août et qui contient également une revendication de l’attaque du 18 août dans laquelle dix soldats français ont été tués en Afghanistan.

Une opération de "communication"

Le ministre de la Défense a rappelé que l’hebdomadaire Paris Match s’était fait l’écho, après cette embuscade meurtrière, de menaces contre les Français s’ils ne quittaient pas l’Afghanistan.

"Les Français sont menacés comme toutes les forces de l’Alliance qui sont sur le théâtre afghan", a ajouté Hervé Morin. "Il n’y a absolument rien de nouveau, a-t-il conclu, c’est une opération de communication comme les talibans essaient d’en monter car ils savent que l’une des faiblesses majeures de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme, c’est l’opinion publique".

URL de la source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/20081118.OBS1503/herve_morin_ne_voit_rien_de_nouveau_dans_la_menace_des_.html